En ce moment ont lieu les inscriptions des élèves terminant leur
scolarité de 3ème dans les lycées.

Il apparait qu'il y a dans certains (beaucoup ?) cas des pratiques
inégalitaires concernant les choix des enseignements d'exploration.

En effet dans des formulaires d'inscription remis par des lycées est
indiqué que "les affectations dans les enseignements d'explorations se
feront en fonction de l'ordre d'arrivée des inscriptions"

Autrement dit premier arrivé, premier servi et tant pis pour les parents
qui n'ont pas pu se libérer le premier jour, si ce n'est la première
matinée d'inscription !

Et cela, sans compter la queue et le temps d'attente que cela génère, un
maximum de parents cherchant à être présents la matin du 1er jour
d'inscription pour être sur que leur enfant aura l'enseignement
d'exploration souhaité !

Cela est totalement inégalitaire et inadmissible.

Si vous constatez une telle pratique dans votre lycée nous invitons les
conseils locaux (lycée ou collège d'où sont issus les élèves de 3ème)


- à protester immédiatement et vigoureusement contre cette pratique, et
demander que cette question soit inscrite à l'ordre du jour du prochain
conseil d'administration, du lycée, mais aussi du collège dont viennent
les parents, en demandant à ce que le collège proteste contre cette méthode,

- à exiger une réunion avec l'administration du lycée pour faire un
point sur les demandes d'enseignement d'exploration et connaitre en
particulier le nombre de demandes qui n'ont pu être satisfaites.

Si vous n'arrivez pas à obtenir ce RV, demandez l'inscription de cette
question à l'ordre du jour du prochain CA (il y en en général un dernier
CA fin juin ou tout début juillet), et demander le cas échéant un appui
au CDPE.

- Exigez que les inscriptions soient traitées avec équité, et que s'il
manque de place dans un ou plusieurs enseignements d'exploration, qu'une
division supplémentaire soit ouverte.

- Faites remonter au CDPE ce type de traitement et les dysfonctionnement
dont vous aurez pu avoir connaissance, nous saisirons la Direction
Départementale de l'éducation nationale et le rectorat de ces faits.


Gilles Bailleux
Vice président du CDPE 94 en charge du second degré